Le savon traverse les siècles, les millénaires même, sans jamais passer de mode. Il est une des composantes de l’humanité, par son universalité et son unique fonction : il lave.

L’hygiène, c’est la vie, la santé, l’estime de soi, l’insertion sociale. Et en ces temps troublés de pandémie, le savon dans sa forme la plus simple a le vent en poupe.
C’est pour toutes ces raisons essentielles, et dans le cadre de sa politique RSE, que le groupe a noué un partenariat avec Unisoap, la première association française qui recycle les savons d’hôtels pour les distribuer à des personnes dans le besoin.


 

 

Cet hiver, les équipes d’Unisoap ont collecté les savons utilisés par les clients de Mademoiselle à Val d’Isère et du Pan Dei Palais à Saint-Tropez. Le partenariat s’étend désormais à la Bastide de Gordes, au Grand Contrôle à Versailles et au Château de la Messardière à Saint Tropez, et dès l’hiver prochain aux Airelles et à l’hôtel Aman le Mélézin à Courchevel. Ces savons seront traités dans un centre de recyclage basé au sein d’un établissement et service d’aide par le travail (ESAT) à Lyon, où travaillent des personnes handicapées.

Les savons recyclés seront ensuite donnés à des associations partenaires locales et nationales qui ont une connaissance accrue du terrain et des besoins des populations vulnérables.

LOV Group est fier de participer à une action environnementale, humanitaire et sociale à travers ce partenariat.

Pour en savoir plus
www.unisoap.org